CV Français vs Hoja de vida Colombien

Zemanta Related Posts Thumbnail

Continuons sur la lignée de l’emploi en France avec des astuces sur la création/modification de son CV Colombien en Français. Il faut dire que les CV de Colombie et de France n’ont rien à voir. Alors par où commencer lorsqu’on doit adapter son CV au pays?

La première grosse différence c’est le nombre de pages…. En France, un CV qui est sur 2 pages a de grandes chances de ne pas être vu plus de 2 secondes par un recruteur. En Colombie, on atteint facilement les 5 pages alors premier changement à effectuer: préferez les espacements de texte dans Word (Mise en page – Espacement avant/après) aux sauts de ligne et utilisez des tableaux pour vos expériences (travail surtout) dont les bords seront transparents afin de conserver une structure stable et facile à modifier.

Ensuite, la vision générale qui s’en dégage est opposée: le CV en Colombie apparait beaucoup plus centré sur la personnalité, les traits de caractères, la manière de réaliser le travail, etc. En effet, il y a une présentation de son profil professionnel qui peut s’étaler sur une page. A travers le style d’écriture et les points mis en avant on a déjà l’impression d’en savoir beaucoup sur la personne. En France cela reste très neutre. On a certes une vision plus ou moins claire des projets suivis, des loisirs de la personne mais l’entretien va être vraiment déterminant. Certaines personnes mettent en avant dans un encart en dessous de leur coordonées leur poste et leur domaines de compétences/traits de caractère résumés en 5-6 points.

Pour chaque expérience, le CV Français fait état des informations principales résumées: dates de mission/durée, nom de l’entreprise, nom de poste, ville et missions accomplies sous forme de puces. Celui de Colombie, laisse place à un mini roman sur les missions.

Pour le reste, les compétences techniques, les informations personnelles (y compris la photo) les langues et l’expérience académique sont présentés quasiment pareils. La seule différence réside dans la structure générale du CV. Nous y avons généralement en France les 4 parties suivantes: Expérience profesionnelle, Formation, Langues et Informatique, Loisirs (et vie associative: mais cela peut aussi se trouver dans l’expérience professionnelle).

Enfin, la dernière différence est celle des références. Il est rare en France qu’on vous demande des références, ou à la limite à l’entretien . Les recruteurs n’hésitent pas à appeler d’eux même vos anciens employeurs pour se renseigner sur vous. Et dans tous les cas vous êtes Googliser, c’est à dire que les recruteurs n’hésitent pas à rechercher toutes les informations qui peuvent se trouver sur vous sur la toile, attention donc à vos profils/images sur les réseaux sociaux! Petit astuce, créez vous un compte professionnel sur Facebook avec une image pro et pas d’étalage de votre vie. Votre vrai profil pourra se trouver derrière un nom de famille modifié.

SI vous répondez à une offre d’emploi ou de stage, n’oubliez pas la lettre de motivation qui est indispensable!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *